Préparation ultra trail (suite)

Votre préparation spécifique axée sur l’endurance

En préparation spécifique (2 mois avant l’objectif), on aborde véritablement l’entrainement type du 100km. Il n’est pas nécessaire de maintenir absolument la séance de VMA dans la mesure ou celle-ci n’a pas une influence directe sur la performance sur 100km. Mais le travail de l’endurance aérobie doit être absolument maintenu. D’une part car il permet de conserver un pourcentage d’utilisation de la VMA éelvé, d’autre part parce qu’il introduit une variété dans l’entrainement à un moment de la préparation ou les allures de footings lents vont être privilégiées.

La sortie longue comme une répétition

L’idéal est de pouvoir effetuer vos sorties avec votre suiveur. Si vous n’avez pas cette possibilité, prévoyez alors de faire cette sortie sur un parcours qui vous permettra à la fois de valider votre allure et de pouvoir vous ravitailler régulièrement.

Un essai grandeur nature, à l’occasion d’une compétition est le meilleur test pour vous permettre de vérifier si vous êtes capable d’appliquer votre stratégie. Un marathon programmé 3 semaines de votre objectif sera ainsi l’ultime répétition avant le jour J. Pas question d’y viser un chrono. Contentez vous de le courir à l’allure du 100km et de mettre au point les derniers réglages avant votre épreuve : allure, tenue, chassures et bien entendu ravitaillement.

Cet article a été publié dans Course. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s